La Clause sociale dans l'Hérault

tous les interlocuteurs pour un achat socialement responsable

A chaque début d’une nouvelle année, il est de coutume de faire un bilan de l'année écoulée.

Même si 2020  a été si particulière pour tous et donc pour les acheteurs publics et leurs prestataires, nous devons espérer que 2021 soit propice à la maturité de la commande publique. Mais peut-on vraiment parler de maturité?

Nous pouvons admettre que le code de la commande publique est une source d'informations très riches à destination des acheteurs publics. Cependant, on peut dire que toutes les ressources n'ont pas été explorées par ces derniers.

Ce document va encore s’enrichir avec l’avènement des six Cahiers des Clauses Administratives Générales prévu au printemps prochain, dont certains comme celui applicable aux marchés de maitrise d’œuvre totalement nouveaux.

Mais il faut tout de même reconnaître une certaine stabilité de la règlementation de la commande publique dans un domaine qui a beaucoup évolué ces vingt dernières années.  Heureusement car, rappelons-le, les acheteurs publics manquent de formations en ce qui concerne la commande publique. Par exemple, les démarches de RSE tendent à se développer ces dernières années mais ce n'est pas un domaine maitrisé par tous.  

L'exigence de la commande publique demande que l'acheteur public n'ait pas une mais plusieurs compétences d'où l'importance du travail en équipe.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire l'article publié le 22 décembre, sur le site e-marchespublics.com. C'est ici: https://www.e-marchespublics.com/actualites/view/228/.

Article rédigé et publié par Amélie MARCHAL, assistante administrative de la Mission Interinstitutionnelle Clause Sociale 34, le 29 décembre 2020.

>> Actualités archivées