La Clause sociale dans l'Hérault

tous les interlocuteurs pour un achat socialement responsable

 

onplL'agence nationale de la cohésion des territoires et l'observatoire national de la politique de la ville ont publié leur rapport annuel intitulé "Bien vivre dans les quartiers prioritaires". Ce dernier fait état de l'évolution du développement social et économique des quartiers en mesurant l'écart qui persiste entre eux et les reste des agglomérations.

Le focus de la page 26 réaffirme que les habitants des quartiers prioritaires de la ville sont davantage touchés par le travail précaire. Dans les pages 149 à 167, vous trouverez l'étude qui a été faite au niveau de l'emploi. Voici ce que l'on apprend:

-  les habitants des quartiers prioritaires travaillent en grosse majorité dans des secteurs peu qualifiés. Ils sont même surreprésentés car 42% d'entre eux sont des ouvriers ou des salariés peu qualifiés contre 18% dans le reste de la population,

 -  on constate également chez eux des conditions de travail beaucoup plus précaires (moins de congés, contrats courts, rémunérations plus faibles…).  23% des salariés en QPV  ont un contrat d'intérim ou un CDD contre 12% ailleurs.

En dépit de leurs difficultés professionnelles, les salariés des quartiers prioritaires et surtout les jeunes tentent de rester optimistes.77% se disent confiant quant à leur avenir professionnelle.Enfin, ils aspirent davantage à une stabilité de cette situation professionnelle (46% contre 37%).

 Dans les pages 274 à 300, vous trouverez des fiches thématiques sur le développement de l'activité économique et l'emploi.

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez lire le rapport: http://www.onpv.fr/uploads/media_items/anct-onpv-rapport2019.original.pdf

Article publié par Amlie MARCHAL, assistante administrative de la Mission Ineterinstitutionelle Clause Sociale 34, le 19 octobre 2020

>> Actualités archivées