La Clause sociale dans l'Hérault

tous les interlocuteurs pour un achat socialement responsable

L’entreprise Méditrag, spécialisée dans la constrmditraguction d’ouvrages de génie civile, s’est vue attribuée plusieurs lots de l’opération de construction d’un tiers lieu à Agde qui va héberger un « campus connecté ».

Ce marché, commandé par la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée est suivi dans sa mise en œuvre par la facilitatrice de clause sociale du PLIE Hérault Méditerranée, Caroline ALLIE. Pour ce marché, 175 heures d’insertion ont été effectuées par un salarié.

Laure DUFOUR et Thierry TOURNES de l’entreprise Méditrag expliquent comment ils ont répondu à la clause d’insertion : « D’abord, nous avons validé des profils proposés par le PLIE. Puis, nous sommes passés par de la mise à disposition avec l’association intermédiaire STEFI pour tester le candidat. Enfin, l’intérimaire, donnant satisfaction, a signé son CDI ».

Puis, Mr TOURNES ajoute que le salarié a eu à accomplir « des travaux techniquement élevés mais réalisés sous couvert du chef de chantier. Il a une volonté intéressante, il prend même des initiatives ». L’employé a pu également bénéficier d’une formation et a été intégré à une campagne d’entretiens professionnels dans le but d’augmenter son employabilité.

Pour finir, Laure DUFOUR et Thierry TOURNES donnent leur avis sur l’utilisation de la clause sociale. Pour Mme DUFOUR, le principal avantage est de « pouvoir rencontrer des personnes qui ne savent pas vraiment valoriser leur savoir, savoir être et savoir-faire au travers de leur CV. » Pour Mr TOURNES, « C’est au pied du mur que l’on voit le maçon … le système de clause sociale permet à toutes ces personnes de pouvoir exprimer leurs compétences devant le mur. Il ajoute : « Encore une fois, ce n’est pas une contrainte, c’est vraiment une opportunité et un système de recrutement pour l’entreprise. Nous cherchons des gens qui ont, avant tout, un savoir-être, une envie. »

Depuis 2012, l’entreprise Méditrag a embauché 4 salariés en CDI. 3 sont encore dans l’entreprise aujourd’hui. Ils font désormais pleinement partie de la société et leur insertion est un véritable succès.

Article rédigé et publié par Amélie MARCHAL, assistante administrative de la Mission Interinstitutionnelle Clause Sociale 34.

Logo Facebook Suivez-nous sur Facebook !

>> Actualités archivées